Pourquoi j'admire Muhammad: répondre aux islamophobes
Islam

Pourquoi j’admire Muhammad: répondre aux islamophobes

Les islamophobes m’ont attaqué parce que j’ai écrit de manière positive sur Muhammad (PSL), le prophète de l’islam. Parce que je suis catholique, ils me considèrent comme hérétique et sentent que mes activités interconfessionnelles sont sacrilèges. L’Islam, pour ces critiques, est le mal et Muhammad (PSL) n’est rien d’autre qu’un terroriste. Je vois Muhammad (PSL) très différemment de ces fanatiques. Cette courte pièce met en lumière son caractère exemplaire et met les islamophobes au défi de penser différemment au prophète.

Une des raisons pour lesquelles j’admire Muhammad (PSL) est qu’il était un défenseur de l’égalité. Dans son dernier sermon au mont Arafat, il a déclaré: “Un arabe n’a pas de supériorité sur un non-arabe, ni un non-arabe n’a aucune supériorité sur un arabe… un blanc n’a aucune supériorité sur un noir et un noir n’a aucune supériorité sur un blanc sauf par piété et bonne action.” Le sermon du prophète a assuré la liberté de tous les peuples de la société. Son message démocratique pourrait être considéré comme un précurseur de la Constitution américaine, qui défend des valeurs égalitaires similaires, et de la vision pluraliste des pères fondateurs, tels que George Washington et Benjamin Franklin.

J’admire également le Prophète Muhammad (PSL) parce qu’il a plaidé pour la tolérance religieuse, en particulier envers les juifs et les chrétiens. Dans le Traité de Maqnah, le Prophète a dit aux adeptes du judaïsme que «[vous] pouvez être en paix… vous êtes en sécurité [sous mon règne]… envers vous, il n’y a pas de mal ni d’hostilité.» Comme dans ses relations avec les juifs, Muhammad (PSL) voulait protéger les chrétiens, qui sont également considérés comme des personnes vénérées par les musulmans. Dans une alliance qu’il a conclue avec des moines chrétiens au mont Sinaï, Muhammad (PSL) a assuré aux moines que les juges chrétiens seraient protégés et les églises préservées. Les mots de l’alliance déclarent que les musulmans devraient considérer les juifs et les chrétiens comme leurs frères et sœurs qui sont enfants du Tout-Puissant. À la lumière de ces traités et pactes, les récentes attaques de l’État islamique contre les minorités religieuses en Syrie et en Irak sont particulièrement frappantes parce qu’elles contredisent de manière flagrante l’appel du Prophète à la tolérance au sein de la tradition abrahamique.

En étendant la tolérance religieuse aux non-musulmans, Muhammad (PSL) a défendu les droits de l’homme. Le prophète voulait que les femmes aient la liberté afin qu’elles puissent vivre le genre de vie qu’elles désirent. Deux de ses plus proches compagnes démontrent ce point. Sa première femme, Khadija, était une marchande prospère qui dirigeait un commerce de caravanes florissant. Une autre des épouses du Prophète, Aisha, est devenue une éminente érudit et juriste musulmane qui a été la toute première femme à étudier l’islam. La relation qu’il entretenait avec ses épouses montra que le prophète croyait que les femmes devraient assumer des rôles de premier plan dans la société et participer à des questions importantes liées au droit et à la politique. L’intégration de ces femmes dans la société arabe démontre que Muhammad (PSL) ne voulait pas que les femmes vivent isolées, mais qu’il voulait plutôt qu’elles deviennent des membres actifs de la société.

De plus petites choses en dehors de l’égalité, de la tolérance religieuse et des droits de l’homme me font également apprécier le Prophète Muhammad (PSL). Le Coran, tel que révélé à Muhammad (PSL), dit aux musulmans de ne pas diffamer ni être sarcastique envers les autres. Le prophète croyait que les insultes étaient mauvaises et il encourageait ses disciples à être courtois dans leurs interactions avec les autres. Il nous a également enseigné l’importance de l’humilité et il a encouragé les musulmans et les non-musulmans à être humbles et à prier.

Les islamophobes qui ne voient pas la valeur des qualités de Muhammad (PSL) sont simplement bornés. Si le Prophète était vivant, il leur montrerait miséricorde et compassion malgré leurs actions. Il leur dirait également de rechercher plus de connaissances.

Mvslim | Photo de rstml

Print Friendly, PDF & Email

You may also like...