Islam et science: Ibn al-Haytham et physique
Histoire

Islam et science: Ibn al-Haytham et physique

La physique est une science qui couvre une très large zone du monde matériel, allant de la recherche sur les particules subatomiques à l’étude des galaxies. En physique, ce qui est le plus important est la composition et le comportement de la matière et toutes ses lois fondamentales. Les travaux les plus fascinants sur la physique qui ont été créés par des scientifiques islamiques concernent un sous-domaine de la physique: l’optique.

Cet article traite des contributions d’Ibn al-Haytham.

Ibn al-Haytham: Jeunesse

Ibn al-Haytham, en Europe plus communément appelé par son nom latinisé «Alhazen», est né dans la ville de Bassora en 965 CE. Il est allé dans les écoles du quartier et a déménagé à Bagdad pour étudier la science à un niveau supérieur, comme le faisaient de nombreux scientifiques arabes à l’époque. Cependant, il a peut-être eu quelques problèmes avec le calife fatimide Al-Hakim bi-amr-Allah, ce qui l’a conduit à être mis à la terre en 1011. Il serait resté au sol pendant quelques années, jusqu’à ce que le calife meure en 1021.

Il a ensuite déménagé en Espagne pour se concentrer à nouveau sur la science. À la fin de sa vie, il retourna dans son pays d’origine, l’Égypte, où il mourut en 1039.

Ibn al-Haytham et ses «livres d’optique»

Ibn al-Haytham est principalement connu pour son travail dans l’optique, qui n’est pas passé inaperçu en Europe. Dans son livre de sept pièces «Kitab al-Manazir», il a commencé par des critiques très dures envers plusieurs théories du passé. L’une de ces théories était la théorie de la vision.

Il a notamment examiné: que se passe-t-il lorsque quelqu’un est exposé à une lumière vive? Il a découvert que la lumière allant d’une source externe dans l’œil a une certaine influence sur sa vision. Afin d’élargir ses connaissances, il a commencé par une série d’expériences dans lesquelles il a étudié la relation entre la fraction lumineuse et la distorsion d’image. Il apprit que l’aspect mathématique de l’optique, en l’occurrence le reflet et la fraction, devait correspondre à la connaissance de l’anatomie de l’œil. C’est pour cette raison qu’il a rédigé un œil avec tous ses composants dans son livre, comme indiqué ci-dessous:

Oeil Ibn Haytham

Dans son livre, Ibn Al-Haytham a développé le fait que la lumière qui atteint l’œil provient de l’objet visible. Dans le livre chronologique de David C. Lindberg (un historien américain récemment décédé) «Theories of Vision: From al-Kindi to Kepler», l’auteur donne la définition d’Ibn al-Haytham de la théorie de la vision:

La lumière illumine tous les objets visibles et cette lumière atteint plus tard la surface de l’œil, permettant aux humains de percevoir l’objet en question.

Parce qu’Ibn al-Haytham a clairement remis en question la théorie de la vision et soutenu ses propres hypothèses avec des preuves à travers ses expériences, il a pu récolter une large appréciation de l’Occident.

George Sarton, historien des sciences belgo-américain, a rendu hommage à la contribution d’Ibn al-Haytham à la science dans son livre «History of Science»:

Lui, Ibn al-Haytham, était le plus grand physicien islamique et étudiant en optique que le monde ait jamais connu. Que ses successeurs habitent en Angleterre ou en Extrême-Perse, chacun d’eux boit de la même fontaine. Il a eu une influence considérable sur l’idée européenne de Bacon à Kepler.

Ibn al-Haytham et sa caméra obscure

Ibn al-Haytham a souvent utilisé le terme «al Bayt al-Muthlim» dans ses expériences, qui se traduit par «la chambre noire». Avec cela, il a également développé sa camera obscura, qui est une caméra qui envoie une image à travers un petit trou. Aucun de ses prédécesseurs qui (Aristote, Euclide ou al-Kindi), tout comme Ibn al-Haytham, n’a étudié les effets de la lumière qui passe par une camera obscura, n’a pu prouver que tout ce qui est projeté sur l’écran venait de l’autre côté du trou.

Avec cela, Ibn al-Haytham est devenu le premier à le prouver au moyen d’une expérience utilisant une lampe avec laquelle plusieurs sources de lumière étaient réparties et disposées sur une grande surface. Il a également été le premier scientifique à projeter avec succès une image sur un écran à l’aide d’une caméra obscura.

En tant que tel, Ibn al-Haytham a été le premier scientifique de l’histoire à développer une caméra fonctionnelle.

Mvslim

Print Friendly, PDF & Email

You may also like...